Le lundi 14 août 1820, en plus des chevauchées, Napoléon ne renonçait pas à l’exercice du fusil. Un jour il fit venir un bouc qui lui appartenait et que l’officier d’ordonnance avait gardé quelque temps avec son troupeau. On le lâcha sur la pelouse et Napoléon le tua du second coup.
Charmé de ce succès, il ordonna d’en lâcher un autre, mais il le manqua et laissa l’animal s’échapper sain et sauf. A un autre moment de la journée, il dirigea lui-même la construction d’un pavillon chinois qu’il faisait élever dans son jardin. Situé au sud-est, ce pavillon lui permettait d’observer au loin, sur la ligne d’horizon océane, tous les bateaux qui approchaient de l’île.. et tout ça, en étant dans cette bâtisse, sans être lui-même vu..

#Napoleon #Napoleon2021