Le dimanche 27 août 1820, comme pour affirmer la rumeur du départ de Lowe et des troupes régulières britannique postées à Sainte-Hélène qui s’amplifie en Grande-Bretagne, le London Sunday Gazette reprend une dépêche venue de France cette fois-ci selon laquelle « on affirme avec assurance à Paris, que l’un des objets de la dernière audience que le prince Esterházy, ambassadeur d’Autriche à notre Cour, a eue avec sa Majesté, était de faire savoir au roi d’Angleterre que les cinq ans d’emprisonnement de Bonaparte, convenus en 1815, étant expirés, l’Autriche ne serait plus partie prenante à cette détention. »

 

#Napoléon #Napoléon2021 #2021AnnéeNapoléon