Le Carnet de Sainte-Hélène

par Michel Dancoisne-Martineau

 

 

Sainte-Hélène au jour le jour, il y a 200 ans.

 

Dimanche 6 août 1820

Le dimanche 6 août 1820, Hudson Lowe rapporte mot pour mot ceux de son officier de surveillance : “Je n'ai jamais vu le général Bonaparte marcher aussi vite et aussi fermement, ni avoir l'air aussi bien depuis que je suis à Longwood. »

lire plus

Samedi 5 août 1820

Le samedi 5 août 1820, une discussion a lieu entre le général de Montholon et Sir Hudson Lowe au sujet de la façon dont le gouverneur remplie sa fonction de geôlier. Dans le cours de la conversation, le comte Montholon dit au Gouverneur qu'il avait montré tant de...

lire plus

Vendredi 4 août 1820

Le vendredi 4 août 1820, Sir Hudson Lowe inquiet par la soudaine bonne santé apparente de Napoléon justifie à Londres les jours de juillet durant lesquels Napoléon était alité : « Je suis enclin à attribuer la mauvaise humeur que le général Bonaparte a récemment...

lire plus

Jeudi 3 août 1820

Le jeudi 3 août 1820, paradoxalement, le simple fait que Napoléon se porte mieux attise chez le gouverneur sa suspicion naturelle. Et cette suspicion est amplifiée par le comportement incompréhensible du docteur Antommarchi qui s'applique à confirmer la mauvaise...

lire plus

Mercredi 2 août 1820

Le mercredi 2 août 1820, comme durant presque tout le mois d'août, Napoléon reprend l'exercice de l'équitation et sort très-fréquemment à cheval avec Bertrand et Montholon; quelquefois madame Bertrand est de la compagnie. Son cheval est caparaçonné de velours écarlate...

lire plus

Mardi 1er août 1820

Le mardi 1er août 1820, Napoléon est rétabli. Il reprend ses habitudes matinales pour aller respirer le frais avant le lever du soleil. En regardant l’enfant Bertrand (Arthur), il se revoit à son âge, en Corse : « j'étais entêté comme lui quand j'avais son âge ; rien...

lire plus

Lundi 31 juillet 1820

Le lundi 31 juillet 1820 se déroula une des scènes les plus émouvantes de l'exil. C'est au sujet de Clémence, la fille du domestique Saint-Denis et de son épouse Mary Hall, gouvernante d'Hortense Bertrand. qui naquit durant la nuit du 30 au 31 juillet 1820. Des années...

lire plus

Dimanche 30 juillet 1820

Le dimanche 30 juillet 1820, Napoléon se porte définitivement mieux et au grand bonheur du Gouverneur, l’officier d’ordonnance peut envoyer la note suivante : « J'ai vu le général Bonaparte dans le Jardin inférieur hier après-midi à trois heures, en grande tenue. Je...

lire plus

Samedi 29 juillet 1820

Le samedi 29 juillet 1820 - Rapport du docteur qui visite Napoléon à 10 h. ½ du matin « Même état que la veille. — Liniment. — Bain. » À Plantation, le Secrétaire militaire de Lowe décrit ce jour : « Toute cette journée à travailler sans relâche avec Thomas Henry...

lire plus

Vendredi 28 juillet 1820

À Longwood : Rapport du docteur qui visite Napoléon à 9 h ½ du matin. — L'empereur est mieux. La douleur de l'articulation est tout-à-fait dissipée ; mais le pied est encore un peu enflé. — Liniment. — Bain. À Plantation House, Lowe avait donné comme instruction à...

lire plus