Le tombeau
de
l’Empereur

Sayne Valley

Napoléon découvrit Sayne Valley en 1816, en allant visiter la famille Bertrand à Hutt’s Gate.

Il y fut enterré, là où il avait l’habitude de se promener au milieu des arbustes de géraniums pour aller visiter le docteur Kay (médecin de la Compagnie des Indes orientales anglaises) et Richard Torbett (commerçant et principal fournisseur de Longwood). Il baptisa d’ailleurs lui-même cet endroit la Vallée du Géranium. Il apprécia tellement l’eau de source de la vallée qu’il réclama qu’on lui servit cette eau à Longwood.

Lorsque la famille Bertrand quitta Hutt’s Gate, il ne vint plus dans la vallée du Géranium, mais cinq ans plus tard, il s’en souvint alors qu’il rédigeait son testament et s’en confia à Bertrand.

Tombeau de Napoléon Ier, estampe de F.J. Havell

« … dans le cas où des ordres auraient été donnés pour que mon corps restât dans l’île, ce que je ne pense pas, faites-moi enterrer à l’ombre des saules où je me suis reposé en allant vous voir à Hutt’s Gate, près de la fontaine où l’on va chercher mon eau tous les jours. »

Napoléon

L’enterrement

Napoléon ne pensait pas être enterré à Sainte-Hélène. Il se méprit des intentions des Anglais. Ils creusèrent une fosse d’un mètre de large et deux de long. Un caveau fut établi à l’aide de dalles assemblées par du mortier laminé de feuilles de plomb. Au fond de cette construction, les soldats anglais construisirent des piliers de pierre afin d’y poser les cercueils.

L’inhumation se déroula le mercredi 9 mai avec tous les honneurs dus à un officier général. Voici le témoignage d’Henrietta Shortt :

« Nous avons marché avec une partie des dames présentes pour voir le cortège parti de Longwood. Nous avons attendu jusqu’à deux heures […] Nous avions une très bonne place d’où l’on pouvait voir toute la scène, les onze canons qui ont ouvert le feu, trois fois chacun après que le cercueil a été déposé dans le caveau. […] Les troupes sont restées sur la colline dominante, l’orchestre jouait depuis le départ de Longwood. J’ai vu de nombreuses personnes boire de l’eau à la source d’où Bonaparte faisait toujours venir son eau dans des seaux d’argent. J’ai pris un morceau du saule qui se dresse au-dessus de la tombe. A quatre heures la foule a commencé à se disperser. »

Henrietta Shortt

La tombe fut recouverte provisoirement d’une dalle. Les jours suivants, on combla la fosse avec trois mètres cube de ciment et de terre puis on la scella de trois lourdes dalles que l’on entoura d’une grille de fonte recouverte de bitume, celle-là même qui avait servi pour enclore Longwood New House. Les Français et les Anglais ne pouvant se mettre d’accord pour l’inscription, le général Bertrand décida de laisser la tombe nue, sans aucun nom d’inscrit. Lowe fit ensuite ériger une guérite et fit entourer la tombe d’une barrière de bois bitumé de manière à former un enclos circulaire de trente mètres de diamètre.

Exhumation des cendres de Napoléon, estampe

Le caveau de l’Empereur

En 1840, le corps de l’Empereur fut exhumé pour être transporté en France. Sainte-Hélène n’était plus alors « l’île où est enterré Napoléon », mais « l’île où est mort Napoléon ».

Aujourd’hui cette vallée a pris le nom de Vallée de la Tombe ou Val Napoléon. Après de nombreuses transactions administratives et financières, en 1857, le terrain de 14 hectares fut acheté par la France.
Cependant ce changement de propriétaire ne stoppa pas le pillage du site par les chasseurs de reliques : branches, feuilles, racines furent arrachées ; des échantillons de pierres, de terre, des morceaux de grilles furent prélevés.

En 2000, la tombe a été restaurée. Les éléments originaux de la tombe ont été transportés dans la cour intérieure de Longwood House.

Vue actuelle du tombeau de Napoléon sur l’ile de Sainte-Hélène